La pédopsychiatrie

Dossier créé en novembre 2017 (mise à jour des liens le 28/09/2022)

Les enfants et les adolescents font l’objet d’une prise en charge particulière avec la pédopsychiatrie. Troubles des apprentissages, du langage, de l’attachement, du comportement, de l’alimentation mais aussi dépression, psychoses et autisme infantile sont le large éventail de troubles à soigner. Leur définition et leur prise en charge sont spécifiques avec des conséquences variables sur l’adulte en devenir. Un aperçu de la pratique de la pédopsychiatrie en France vous est présenté dans ce dossier.

Au sommaire de ce dossier

Pour connaître les nouveautés depuis la parution de ce dossier, consultez notre base SantéPsy.
Utilisez les filtres, notamment de date, pour affiner votre recherche.

Présentation

Il faut attendre le XIXe siècle pour que les troubles psychiatriques de l’enfant soient enfin considérés comme tels. La mortalité infantile élevée et la considération que l’enfant n’était qu’un “adulte miniature” expliquent en partie ce manque d’intérêt.

A partir du XIXe siècle, apparaissent les notions de déficiences mentales et intellectuelles, comme l’idiotie et la débilité, ou encore l’épilepsie qui restent associées aux maladies mentales. Les solutions proposées sont essentiellement éducatives et non thérapeutiques.

Avec la loi du 30 juin 1838 sur les aliénés, il  n’y a toujours pas de distinction entre les adultes et les enfants. Quelques services se consacrent à la prise en charge de l’enfant ici et là : à la Salpêtrière, où Jean-Pierre Falret tente de regrouper les enfants idiots, ou à l’hôpital Bicêtre dans un centre spécialisé créé par Guillaume Marie André Ferrus. Toujours à Bicêtre, on relève le travail de Désiré Magloire Bourneville sur la prise en charge des épileptiques.

D’un point de vue clinique, si quelques aspects psychotiques sont relevés chez les enfants, il n’existe toujours pas à l’époque de distinction nosographique ou thérapeutique avec celles des adultes. Le premier traité spécialisé est écrit en 1888 par Paul Moreau de Tours. Alfred Binet se consacre à l’intelligence des enfants et en crée une échelle de mesure en 1905.

Freud et les psychanalystes en général vont, au début du XXe siècle, permettre une meilleure compréhension de la psyché de l’enfant et participer à l’essor d’une discipline pédopsychiatrique. Les premiers termes spécifiques comme la “schizophrénie infantile” ou “l’autisme infantile” apparaissent. Anna Freud, Mélanie Klein et Donald Woods Winnicott sont les premiers psychanalystes à se spécialiser dans les troubles de l’enfance.

Après la seconde guerre mondiale, la prise en charge psychiatrique des enfants évolue avec une première circulaire le 13 septembre 1961 qui sépare l’hospitalisation des enfants de moins de 16 ans de celle des adultes. Le texte distingue aussi officiellement pour la première fois les “enfants psychotiques” relevant de la psychiatrie, des “enfants éducables ou semi éducables” ou “arriérés profonds” qui dépendent en premier lieu d’instituts médico-pédagogiques. En 1972, la circulaire n°443 du 16 Mars 1972 organise de façon durable les services de santé mentale pédiatrique avec l’apparition de la sectorisation.

Il faudra attendre 1979 pour qu’au niveau international apparaisse une réelle nosographie pédopsychiatrique, avec la Classification Internationale des Maladies CIM-9 qui consacre plusieurs rubriques à des thématiques comme “Psychoses spécifiques de l’enfance”, “Trouble de l’activité spécifique de l’enfance et de l’adolescence” ou encore les “Retards spécifiques du développement”. En France, c’est en 2000 que sort la Classification des Troubles Mentaux de l’Enfant et de l’Adolescent (CFTMEA) révisée, sous l’impulsion notamment de Roger Misès, entièrement consacrée aux troubles de l’enfant et faisant le lien avec la CIM-10. Parmi les troubles listés, on peut citer les psychoses dont l’autisme infantile, les troubles des apprentissages, les troubles comportementaux dont les troubles alimentaires ou les troubles du sommeil.

La question de l’autisme, tant dans son approche étiologique que thérapeutique, a fait l’objet ces dernières années de vives controverses entre les tenants de la théorie psychanalytique d’une part et des sciences cognitives d’autre part. Nombre de professionnels travaillent néanmoins à faire dialoguer ces deux disciplines régies par des épistémologies différentes que sont la psychanalyse et les neurosciences.

Quant aux Plans Psychiatrie et Santé mentale de 2005-2008 et de 2011-2015, ils n’oubliaient pas la pédopsychiatrie mais lui accordaient une place minoritaire. En janvier 2017 le Comité de pilotage en psychiatrie, lors de son installation, a placé la psychiatrie infanto-juvénile comme l’un des quatre axes prioritaires de son action.

Sources

À voir

Ça tourne dans ma tête.
Office national du film du Canada, NOEL L., 2010, 1h13

Ces enfants ont pensé qu’ils étaient fous. Ils ont voulu mourir, ont connu la peur, la rage, le désespoir. Atteints de troubles mentaux, quatre enfants et leurs parents font le choix courageux de raconter leur histoire. À leurs voix s’ajoute celle de la réalisatrice qui a reçu à l’âge adulte un diagnostic de troubles bipolaires et raconte avec une puissance d’évocation les premiers symptômes qui remontent à l’enfance. « Ça tourne dans ma tête » s’inscrit en marge des débats de spécialistes, adoptant un ton intimiste qui permet de découvrir les enfants derrière les mots angoissants de leur diagnostic. [Résumé d’éditeur]

La pédopsychiatrie de secteur.
Sandrine Deloche, Psynem, 2016, 35 minutes

Nous avons voulu donner la parole à des acteurs de terrain pour tenter de faire, grâce eux, un état des lieux du secteur aujourd’hui. Sandrine Deloche, pédopsychiatre dans l’intersecteur du 14ème arrondissement de Paris inaugure une série d’interviews. A travers son parcours personnel, elle témoigne de ce qui apparaît comme la déconstruction d’un « outil » de soin qui a pourtant fait ses preuves. [Résumé d’éditeur]

À écouter

Autisme infantile : personne nulle part ?
FRYDMAN René. France Culture, Révolutions médicales, 14 mars 2017, 44 minutes

Est-ce un trouble du développement avec lequel on naît ? Le professeur Pierre Delion, pédopsychiatre à Lille nous parlera des controverses autour du « packing », de la psychanalyse et des propositions d’approches comportementales. [Résumé d’éditeur]

Un lieu pour prendre soin [avec Clementine Rappaport]
RICHIEUX Marie. France Culture, Cinq fois, 7 novembre 2016, 4 minutes

Toute cette semaine, nous entendons comme fil rouge de la semaine thématique « prendre soin » Clémentine Rappaport, chef du service pédopsychiatrie de l’hôpital intercommunal Robert Ballanger d’Aulnay-sous-bois. [Résumé d’éditeur]

La pédopsychiatrie. 
FRYDMAN, René. France Culture, Révolutions médicales, 19 février 2013, 59 minutes

Caroline Eliacheff, pédopsychiatre et psychanalyste, auteur de nombreux ouvrages dont : A corps et à cris : être psychanalyste avec les tout-petits (Odile Jacob) va nous parler de son expérience avec les jeunes enfants et même parfois avec les très jeunes enfants. L’écoute qu’ils peuvent recevoir quand ils sont pris dans un maelstrom de relations complexes parentales et que leur naissance a été extrêmement chaotique. Nous aborderons également avec Caroline Eliacheff les évolutions des filiations, des difficultés que peuvent introduire ses familles composées et recomposées et les questions liées à l’anonymat en cas de recours à un don de gamètes. En effet, dans toutes ces procréations médicalement assistées (PMA) qui peut mieux parler de l’enfant que les spécialistes à l’écoute des plus fragiles d’entre nous. [Résumé d’éditeur]

Pédopsychiatrie en Seine-Saint-Denis.
HEDON, C. RFI, Priorité santé, 9 décembre 2016,  46 minutes

Lorsqu’une famille se trouve dans une situation précaire, cela affecte indéniablement le développement personnel de l’enfant. On constate alors une nette hausse des troubles envahissants du développement chez l’enfant vivant dans une grande précarité. Comment proposer une pédopsychiatrie de qualité pour des enfants vivant des situations particulièrement difficiles ? La pédopsychiatrie peut-elle aider à lutter contre l’exclusion, la pauvreté à laquelle ces enfants peuvent être confrontés ? [Résumé d’éditeur]

À lire

30 grandes notions de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent.
KERNIER Nathalie de. Paris : Dunod , 2015. (Psycho sup)

Cet ouvrage présente sous la forme de ‘grandes notions’ l’essentiel de ce qu’il faut savoir et retenir en psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent. Illustré à l’aide de définitions, d’exemples et de cas cliniques, il constitue un guide pertinent et un support efficace pour la préparation des examens en psychologie clinique et psychopathologie. [Résumé d’éditeur]

L’autisme dans l’enfance et l’adolescence. [dossier]
SOINS PEDIATRIE PUERICULTURE 2014 (276) : 11-39

Dans ce dossier : Un accompagnement adapté et individualisé ; Les troubles du spectre autistique ; Regards sur l’autisme ; Autisme et neuropsychologie ; Prise en charge de l’autisme, aspects ambulatoires et institutionnels ; Communiquer avec l’enfant autiste ; L’entraînement aux habiletés sociales en cas de troubles envahissants du développement ; L’intervention éducative auprès d’enfants autistes ; La médiation corporelle par l’eau auprès d’enfants autistes ; Autisme et protection de l’enfance ; « Je voyais bien qu’il ne se comportait pas comme les autres enfants » ; L’art-thérapie pour accompagner la personne autiste.

Du bon usage des “dys”. [dossier]
ENFANCES & PSY 2016 (71) : 10-149
Alors qu’ils sont déjà remplacés par la dénomination « troubles spécifiques des apprentissages », ces dernières années les dys ont fait florès : dyslexie, dysphasie, dyscalculie, dyspraxie, etc. Quelles réalités cliniques, quelles conceptions théoriques se cachent derrière ces vocables qui donnent lieu à une inflation des demandes, à des parcours de soins compliqués et à une lecture souvent réductrice des difficultés constatées ? Tandis que les recherches cognitivistes se développent, peut-on considérer que les approches plus traditionnelles comme la psychanalyse sont obsolètes? Comment pouvons-nous intégrer les apports de la biologie du cerveau et des sciences cognitives sans renier la dimension historique et environnementale, dont nous avons appris à quel point elle était importante dans le développement et le déterminisme ou le renforcement des troubles chez l’enfant ? Allons-nous vers de nouvelles conceptualisations et de nouvelles pratiques ? Ce numéro rend compte de prises en charges diverses : du côté du soin, de la pédagogie, de l’accompagnement des parents et par les parents. Et des découvertes scientifiques et humaines, que permet la rencontre avec un enfant entravé dans ses apprentissages. [résumé d’éditeur]

Conduite à tenir en médecine de premier recours devant un enfant ou un adolescent susceptible d’avoir un trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité
Haute Autorité de Santé, décembre 2014.

L’objectif de cette recommandation est d’aider les médecins assurant les soins de premier recours et face à un enfant ou un adolescent présentant des signes évocateurs d’un TDAH :

  • à mener leur mission de repérage du trouble ;
  • à conduire une démarche diagnostique initiale et d’orientation dans le système de soins ;
  • à participer au suivi en collaboration avec un médecin spécialiste du trouble, ayant acquis une compétence dans le diagnostic et la prise en charge du TDAH. [résumé d’éditeur]

La consultation de pédopsychiatrie dans un monde de disparition des échanges véritables.
FERJEUX MICHAUD-NÉRARD Thierry. DREUZ.INFO, 13 Mai 2017
La rencontre avec le pédopsychiatre est vraiment utile si elle se déroule sans thème défini, sans autre but que la rencontre, sans préparation spéciale, pour le simple fait de pouvoir se rencontrer personnellement et de pouvoir découvrir le monde de l’enfant et de sa famille.

Difficultés vécues dans l’enfance, conséquences à l’âge adulte [dossier].
BOISSARD Pierre, GALTIER Bénédicte, COLLECTIF. REVUE FRANCAISE DES AFFAIRES SOCIALES, 2013 ; (1-2) : 3-180

Quelles conséquences sur les trajectoires de vie peuvent avoir les difficultés vécues dans l’enfance ? Le dossier publié dans ce numéro de la RFAS donne d’abord la parole à des psychiatres, psychanalystes et neurobiologistes qui exposent comment, selon eux, cette question se pose aujourd’hui. Il propose, ensuite, six articles qui, à partir de revues de littérature ou de résultats d’enquête, apportent des éclairages dans deux domaines : les conséquences à l’âge adulte de la maltraitance dans l’enfance, les effets sur le devenir des enfants de leur prise en charge en dehors du milieu familial (centres maternels, Aide sociale à l’enfance …). Enfin, deux articles présentent les nouveaux dispositifs d’enquête en France et au Québec. Ils permettront grâce à des panels suivant des cohortes de l’enfance à l’âge adulte, de développer à l’avenir, des analyses sur le devenir des individus à la lumière des événements vécus dans l’enfance. [résumé d’éditeur]

EMC Pédosychiatrie
Les articles de l’EMC pédopsychiatrie sont disponibles également dans l’EMC Psychiatrie.

Référence francophone de votre spécialité, continuellement mise à jour, l’EMC est idéale pour la formation médicale continue. A la fois exhaustive et validée, l’EMC répond aux demandes exigeantes de votre pratique quotidienne. Les points forts du traité : de l’enfant à l’adolescent : prise en charge des pathologies au stade précoce ; des articles sur la souffrance de l’enfant/souffrance de la famille ; une approche permettant de limiter la prescription de médicaments chez l’enfant ; une indexation des articles dans la Base Santépsy d’Ascodocpsy. Les + EMC Pédopsychiatrie : plus de 100 articles ; des autoévaluations et/ou cas cliniques. [présentation de l’éditeur]

Enfance et psychopathologie. 10è édition.
MARCELLI Daniel, COHEN David. Issy-les-Moulineaux : Elsevier-Masson; 2016. (Les âges de la vie)

Véritable traité de la psychopathologie de l’enfance, l’ouvrage se compose de 5 grandes parties : Présentation des grandes lignes du développement de l’enfant et des bases théoriques de la psychopathologie de l’enfant. Analyse psychopathologique des conduites de l’enfant : sommeil, motricité et langage, troubles oro-alimentaires et sphinctériens, fonctions cognitives, troubles du comportement et conduites agressives, fonction du jeu chez l’enfant, différenciation des sexes et conduites liées à la sexualité. Étude des grands regroupements nosographiques : autisme et trouble envahissant du développement, troubles anxieux, épisodes dépressifs, déficience intellectuelle, infirmité motrice d’origine cérébrale et épilepsie, troubles psychosomatiques, troubles hyper-actifs et limites de la nosographie.Suivi de l’enfant dans son environnement : sa famille, l’école, le monde médical. L’enfant migrant, les stress et traumatismes, ainsi que la protection médico-sociale de l’enfance également développés. Démarche thérapeutique détaillée tant psychologique que médicamenteuse. [extrait du résumé d’éditeur]

Une étude invite à ne pas confondre immaturité et troubles de l’hyperactivité chez l’enfant scolarisé. 
LA DEPECHE, 10 Octobre 2017
Une étude, publiée ce mardi dans The Lancet Psychiatry, alerte sur les risques de surdiagnostiquer les cas de trouble du déficit de l’attention et de l’hyperactivité (TDAH) chez des enfants « en âge scolaire » plus jeunes de quelques mois par rapport aux autres enfants de la même classe.

La famille et les troubles émotionnels des jeunes.
VILLENEUVE Claude. Montréal : Presses de l’université de Montréal, 2014 ; 179 p.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, de 10 à 20 % des enfants et des adolescents dans le monde souffrent de troubles mentaux. Quelle place occupe la famille dans ce constat ? Ce livre explore, dans une perspective critique, son rôle prépondérant dans la santé mentale des jeunes et leurs troubles émotionnels. Fondé sur des avis d’experts reconnus et des données probantes, cet ouvrage remarquable et solidement documenté se veut aussi une prise de position en faveur de l’orientation centrée sur la famille. On y trouvera l’analyse de plusieurs psychopathologies infantiles – dont certaines en lien avec de nouvelles réalités sociales comme l’obésité et la cyberdépendance -, des études de cas et un modèle d’entretien permettant d’accéder à l’intimité des familles et d’intégrer leurs proches à la démarche clinique. [résumé d’éditeur]

Histoire et actualité des troubles autistiques : diversité des approches (1ère partie).
PERSPECTIVES PSY 2017; 56(1) : 8-44

Nous assistons actuellement à une mobilisation générale (tant des chercheurs que des familles ou des professionnels médicaux, éducatifs et sociaux, ainsi que des responsables des politiques de santé publique) visant à assurer la mise en place d’un diagnostic précoce d’autisme et à permettre une prise en charge thérapeutique adaptée. [extrait de l’avant-propos]

Manifestations dépressives à l’adolescence : repérage, diagnostic et prise en charge en soins de premier recours
Haute Autorité de Santé, novembre 2014.

Les objectifs principaux de cette recommandation de bonne pratique (RBP) :

  • repérer plus précocement la dépression de l’adolescent
  • améliorer  l’accompagnement du patient et de son entourage
  • améliorer la prise en charge et l’orientation initiale des patients
  • prévenir la crise suicidaire.

Le champ de cette RBP concerne essentiellement les soins primaires, et en particulier le rôle du médecin généraliste.

Pédopsychiatrie [dossier].
INFORMATION PSYCHIATRIQUE 2016; 92(3) : 187-230

La pédopsychiatrie : prévention et prise en charge. Conseil économique, social et environnemental
BUISSON Jean-René. Paris : Conseil économique, social et environnemental

Ce rapport dresse un panorama des différentes pathologies mentales des enfants et des adolescents. Il expose les spécificités de la pédopsychiatrie, l’organisation de la prise en charge. Il constate une grande diversité des acteurs impliqués dans cette prise en charge, une détection tardive des troubles mentaux, un suivi incomplet dans la continuité des soins. Il émet des propositions pour favoriser la prévention à travers un repérage précoce et souhaite voir mieux définir et organiser l’offre de soins. [résumé d’éditeur]

Phobie scolaire : comment reprendre le chemin de l’école ?
ROSIER Florence. LE MONDE, 16 Octobre 2017
Les origines de cette phobie sont multiples, la prise en charge longue, la reprise de la scolarité très graduelle. Reportage à la Maison de Solenn, à Paris.

Pourquoi il est impératif de lever les tabous autour de la pédopsychiatrie ?  
IMBERT Corinne. HUFFINGTONPOST, 10 avril 2017
Une mobilisation de toutes et tous est fondamentale afin de faire de la psychiatrie des mineurs non pas un sujet qui dérange, mais un outil majeur pour l’accompagnement de nos enfants.

Les préados. [dossier]
SANTE MENTALE 2011 (162)

Des préados font régulièrement la une des faits divers, suscitant alors peur et incompréhension. Parents et éducateurs sont de fait de plus en plus nombreux à solliciter l’aide des « psys ». Mais qu’est-ce que la préadolescence ? Un nouvel âge de la vie ? Une notion psychopathologique ? Alors que la puberté s’annonce de plus en plus tôt, que la société pousse à l’individualisation, certains enfants et leur famille n’ont pas les outils psychiques pour aborder cette période de transition. [résumé d’éditeur]

Psychiatrie : un rapport pour améliorer la prise en charge des mineurs. 
OLAGNIER Fleur. LA DEPECHE, 6 Avril 2017
Un des rares rapports parlementaires sur la psychiatrie des mineurs publié hier fait part de ses recommandations pour une prise en charge plus efficace des jeunes Français.

Psychopathologie de l’enfant.
GUENICHE Karinne. Paris : Armand Colin , 2016. (128 Tout le savoir)

La psychopathologie de l’enfant a pour objet d’étude les formes spécifiques que revêt la souffrance psychique de l’enfant, à travers une symptomatologie très variée, à la lumière de ses interactions avec son environnement et de ses capacités d’évolution. Cet ouvrage propose une synthèse de la psychopathologie infantile (de la naissance à 10-12 ans) selon une triple démarche qui vise à définir, décrire et interpréter. Il retrace les phases essentielles du développement de l’enfant dans ses dimensions motrice, cognitive et affective, et présente les principales catégories de troubles infantiles ainsi que les grands regroupements nosographiques. Issu de l’expérience clinique de l’auteur, l’ouvrage, réactualisé dans cette 4e édition, répond aux besoins de tous ceux qui, dans le cadre de leurs études ou professions, sont concernés par ces troubles spécifiques de l’enfant. [résumé d’éditeur]

Psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent.
DUMAS Jean E. Louvain-La-Neuve : De Boeck supérieur; 2013. (Ouvertures psychologiques)

Cet ouvrage de référence richement illustré offre un recensement détaillé et critique des connaissances scientifiques disponibles dans le domaine des troubles psychopathologiques de l’enfance et de l’adolescence. Basé sur les 2 systèmes de classification les plus utilisés, le DSM-IV et la CIM-10, il présente de nombreux cas cliniques, la plupart traités par l’auteur.[d’après le résumé d’éditeur]

Rapport d’information fait au nom de la mission d’information sur la situation de la psychiatrie des mineurs en France
MILON Alain, AMIEL Michel, SENAT. Paris : Sénat, 2017, 547 p.

Créée le 16 novembre 2016 à l’initiative du groupe Rassemblement démocratique et social européen (RDSE) du Sénat, la mission d’information traite du sujet de la psychiatrie des mineurs en France. Elle dresse le constat d’une grande difficulté de la discipline, traversant une double crise démographique et universitaire ne lui permettant pas de répondre à des besoins en évolution.
Alors que la santé mentale fait l’objet d’une appréhension renouvelée, la mission d’information précise le rôle de la psychiatrie des mineurs et des disciplines associées, dont la reconnaissance doit être améliorée. Le repérage et le dépistage précoces des troubles doit concentrer l’action de tous les intervenants auprès des enfants, enseignants comme médecins généralistes ou services départementaux de protection de l’enfance, afin d’interrompre le continuum des troubles le plus en amont possible. L’articulation entre le dépistage précoce et la prise en charge doit ensuite être assurée, en confortant les structures et en progressant dans leur coordination, pour que la logique de parcours prime.
Répondant aux invitations à « sauver la pédopsychiatrie », la mission d’information avance cinquante-deux propositions. [résumé d’éditeur]

Souffrances psychiques et troubles du développement chez l’enfant et l’adolescent.
Fédération française de psychiatrie, Collège de pédopsychiatrie. Ministère des affaires sociales et de la santé, 2013, 32 p.

Tous les personnels de la communauté éducative doivent être attentifs aux signes du mal être des enfants et des adolescents et peuvent être amenés à solliciter de l’aide et informer les personnes référentes. Il s’agit donc que soit repéré, au sein des structures scolaires, un réseau de personnes ressources qui sera un appui pour tous les membres de la communauté éducative. Les personnels sociaux et de santé sont à l’interface entre l’école d’une part, l’enfant ou l’adolescent et ses parents d’autre part, et, éventuellement, avec l’accord de ces derniers, les structures de santé extérieures à l’institution scolaire (médecin traitant, centres médicopsychologiques, centres médico-psychopédagogiques, pédopsychiatres libéraux, maisons des adolescents, psychologues). Le but de ce guide n’est pas de conduire à un diagnostic mais de sensibiliser chacun à une attention particulière devant ce qui fait manifestation du mal être dans le cadre scolaire. Il s’agit d’accéder à un essai de compréhension, en évitant le simplisme des causalités ou des réponses univoques. Il s’agit donc de se garder de voir dans toute difficulté ou originalité du vivre, avec ou sans mal-être apparent, une pathologie ou handicap à identifier, normaliser ou compenser. [d’après présentation]

Les troubles du développement cognitif : approche thérapeutique chez l’enfant et l’adolescent. (4° éd.)
BERGER Maurice. Paris : Dunod; 2013. (Enfances : psychologie et pédagogie)

Approche thérapeutique complète des troubles de l’intelligence chez l’enfant et l’adolescent qui prend en considération l’environnement familial et s’articule avec les prises en charge rééducatives et pédagogiques. Cette 4e édition a été entièrement revue et augmentée. Elle comporte un nouveau chapitre présentant les derniers travaux sur ce thème. [résumé d’éditeur]

Les troubles de l’enfant [dossier].
LHERETE Héloïse Coord. SCIENCES HUMAINES 2017, (291) : 28-59.

Enfant turbulent, angoissé, asocial, surdoué, timide, violent ; mauvaises notes ou sommeil perturbé : il existe mille raisons de s’en remettre à un psy. Les familles en espèrent une aide, un diagnostic, quand elles n’en attendent pas secrètement un pronostic. L’école elle-même y envoie à tour de bras les élèves faibles ou récalcitrants, comme pour mieux se délester des (lourdes) attentes qui pèsent sur elle. [extrait de la présentation de l’éditeur]

Troubles psychiques et comportementaux de l’adolescent.
DUVERGER Philippe, JEAMMET Philippe. Paris : Lavoisier , 2017. Psychiatrie

L’adolescence est un temps de vulnérabilité, entre ce qui n’est plus (l’enfance) et ce qui n’est pas encore (l’âge adulte) ; elle pose la question de la permanence et du changement. Grandir suppose alors de faire face aux mutations subjectives, sociales et aux métamorphoses corporelles. Zone de turbulences potentielles, l’adolescence implique l’adolescent lui-même, mais aussi ses parents, son entourage proche et son environnement. Soucieux d’une ouverture sur les différents troubles qui peuvent affecter le processus qu’est l’adolescence, sur la diversité des approches thérapeutiques et sur le public concerné, l’ouvrage s’organise autour de cinq axes : les aspects psychiques et comportementaux propres à l’adolescence ; les interactions entre l’adolescent et son environnement (famille, école, médias…) ; les spécificités psychopathologiques de cet âge (crise, passage à l’acte, conduite suicidaire, retrait ou repli sur soi…) ; les pathologies rencontrées à l’adolescence, en distinguant celles ayant débutée dans l’enfance et se poursuivant à l’adolescence de celles commençant à l’adolescence ; la prise en charge psychothérapique. [résumé d’éditeur]

Sélection de sites web

Plongez en nos troubles [web documentaire]

Ce site web rassemble des vidéos et des informations autour du Trouble Déficit de l’Attention – Hyperactivité. Pensé comme un web-documentaire, il propose une série de vidéos et de témoignages d’enfants souffrant de ce trouble, de l’école primaire au lycée. Pour ce faire, il rassemble, de l’école primaire au lycée, des entretiens et des scènes de vie captées sur le vif.

Psynem

Site d’information sur la pédopsychiatrie, sous la direction de Bernard Golse.

SFPEADA – Société Française de Psychiatrie de l’Enfant, de l’Adolescent et des Disciplines Associées

Première société de psychiatrie de l’enfant, crée en 1937, elle prend son nom actuel en 1992. La SFPEADA est une association professionnelle loi 1901 qui regroupe des professionnels intervenant dans le domaine de l’enfance et de l’adolescence, quels que soient leur mode d’exercice et leur profession. [extrait de la rubrique présentation]

WAIMH – World Association for Infant Mental Health

Organisation mondiale pour la santé mentale du nourrisson. La Waimh comprend aussi une branche française, le groupe Waimh-France dont le but est de contribuer à une représentation des positions françaises en matière de prévention et de psychopathologie du bébé, au sein de la Waimh mondial.

Créé en novembre 2017 (mise à jour des liens le 28/09/2022)

licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0 FR

Crédits : Dossier coordonné par Cécile Bourgois (CH Sainte-Marie – Privas).

Contributrices : Nathalie Berriau (coordinatrice générale d’Ascodocpsy) Maud Souffir (Fondation l’Elan Retrouvé), Sophie Karavokyros (CH Valvert), Virginie Grandgirard, (Association Hospitalière de Bourgogne Franche Comté).

Mise en ligne : Carine Lim (CH Sainte-Anne) et Céline Girard (webmestre d’Ascodocpsy).

Relecture sur le fond : Dr. Blandine Bechetoille, pédopsychiatre (CH Saint-Jean de Dieu, Lyon) et Gilles Moullec, Directeur (CH Edouard Toulouse, Marseille).

Print Friendly, PDF & Email
Aller au contenu principal