[Allô la doc ?] Comment reconnaître une information fiable : trucs et astuces pour acquérir des réflexes

Nous vous proposons une nouvelle rubrique qui vous donnera ou vous rappellera les bons réflexes en matière d’information.

Les documentalistes et les bibliothécaires sont des professionnel.le.s qui peuvent vous aider à vous former, trouver de l’information, repérer les sites pertinents à votre pratique professionnelle, etc.
Premier truc : gagnez un temps précieux en allant dans les bibliothèques ou les centres de documentation.
En attendant, voici quelques astuces pour vous retrouver dans le déluge informationnel.

Comment reconnaître une information fiable : trucs et astuces pour acquérir des réflexes

92 % des Français utilisent Internet.

Ssoit une hausse de 5,5 % sur un an, et 74 % de la population se connecte régulièrement sur mobile¹ . Internet est de plus en plus utilisé pour rechercher une information.
Mais Internet c’est 1,60 milliards de sites web, sans compter les blogs, réseaux sociaux, etc. Avec surtout beaucoup d’informations qui ne sont pas passées par un filtre éditorial.

Elles ne sont donc pas toujours fiables au contraire des ressources que vous pouvez trouver dans des centres de documentation ou des bibliothèques qui les recensent ou les produisent.
Le réseau Ascodocpsy alimente la base SantéPsy, comme de nombreux centres de documentation qui en produisent également.

Alors comment faire pour disposer d’une information fiable et pertinente ?

 

 

Il est nécessaire de comparer et diversifier ses sources pour avoir une meilleure connaissance du sujet.

Il faut discerner le vrai du faux, les manipulations et propos partisans.

L’information pertinente est celle répondant à nos besoins. Pour être sûr de cette pertinence, on doit s’interroger (que sait-on et que recherche-t-on ?) et mettre en place des stratégies de recherche (utiliser différents mots-clés ou outils de recherche²).

Les questions à se poser pour obtenir une information fiable :

Attention au biais de confirmation³ particulièrement à l’œuvre quand on fait de la recherche. Il consiste à privilégier les informations confirmant ses idées préconçues ou ses hypothèses et/ou à accorder moins de poids aux hypothèses et informations jouant en défaveur de ses conceptions. Ce biais se manifeste quand on rassemble des éléments ou quand on se rappelle des informations mémorisées, de manière sélective, les interprétant d’une manière biaisée.

Que penser des sites de vérification d’information ?

Ces sites sont à utiliser comme les autres avec circonspection car les journaux sont juges et partie parmi les sites de presse. Le plus important est d’aiguiser sa vigilance et d’avoir en tête les critères d’évaluation de l’information. Et pour vous y aider vous pouvez compter sur des professionnels que sont les documentalistes et les bibliothécaires qui se trouvent dans votre établissement ou sur le réseau Ascodocpsy.

Prochain thème : « Où trouver du texte intégral gratuit ? »


1. https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/lusage-dinternet-dans-le-monde-en-cinq-chiffres-963228
2. Nous verrons ces questions dans de futures chroniques.
3. https://fr.wikipedia.org/wiki/Biais_cognitif

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Print Friendly, PDF & Email