Accès
public

Besoin d'aide ?
Votre recherche
Options :


Aut:("MCDOUGALL Joyce")

Imprimer cette page Impression de la page

Réponses 1 à 34 sur 34 «1»
  • 1. Ajouter au panier
    Livre, 1991
    Théâtres du je
    NRF,
    asco61 Présentation
  • 2. Ajouter au panier
    Livre, 1997
    Théâtres du corps
    GALLIMARD :
    asco43 Présentation
  • 3. Ajouter au panier
    Livre, 1987
    Théâtres du Je
    Gallimard, 243 p.
    asco10 Présentation / asco18 Présentation / asco64 Présentation
  • 4. Ajouter au panier
    Article, 1988
    Quelles valeurs pour la psychanalyse ?
    REVUE FRANCAISE DE PSYCHANALYSE Présentation, vol 52, n°3, p. 595-612
  • 5. Ajouter au panier
    Article, 1991
    De l'indicible à l'interprétation
    TOPIQUE Présentation, n°47, p. 33-55
  • 6. Ajouter au panier
    Article, 1987
    Identifications, néobesoins et néosexualités
    TOPIQUE Présentation, n°39, p. 7-27
  • 7. Ajouter au panier
    Article, 2012 Accès gratuit ou payant selon éditeur
    REVUE FRANCAISE DE PSYCHANALYSE Présentation, vol 76, n°1, p. 155-164
    Texte publié initialement dans la RFP n°3, 1984
    Introduction. Quand le thème de ce Colloque me fut annoncé, j’ai été assaillie simultanément par trois questions. La première, irréfléchie, était la suivante : L’homosexualité de qui ? De l’analysant ou de l’analyste ? J’ai ensuite trébuché sur le mot « inconscient », une homosexualité dont personne ne reconnaît l’existence ? Ce terme ne présente-t-il...[premières lignes]
  • 8. Ajouter au panier
    Livre, 2003
    De l'abject au sublime
    Paris : L'Harmattan, 266 p.
    2-7475-4496-6
    asco14 Présentation
  • 9. Ajouter au panier
    Livre, 1960
    Un cas de psychose infantile : étude psychanalytique
    Paris : Presses universitaires de France, 487 p.
    L'actualité psychanalytique/ Bibliothèque de l'institut de psychanalyse
    asco20 Présentation / asco24 Présentation / asco66 Présentation
  • 10. Ajouter au panier
    Article, 2001
    '... Aussi marginal et fou fût-il...'
    ADOLESCENCE Présentation, vol 19, n°37-1, p. 213-217
  • 11. Ajouter au panier
    Livre, 1981
    Plaidoyer pour une certaine anormalité
    Gallimard NRF : Paris,
    A ceux, aujourd'hui nombreux, qui ne voient dans la psychanalyse que la forme moderne de l'effort pour 'normaliser' toute expression déviante. Ce livre apporte une double réponse. D'une part, il existe une 'suradaptation' à la réalité dont seule l'expérience analytique révèle la misère psychique sous-jacente. D'autre part, les 'déviations' les plus aberrantes témoignent. quand on parvient à en reconstruire le scénario inconscient, d'une créativité remarquable. S'il est rare d'entendre des psychanalystes plaider pour une certaine anormalité. C'est qu'il est rare aussi d'en rencontrer qui consentent à mettre en question, au-delà même de leur savoir et de leur méthode, leur identité d'analyste. Or c'est aux 'cas' qui ébranlent celle-ci que s'intéresse plus particulièrement Joyce McDougall : les patients qui, pour être différents du 'bon névrosé classique', sont trop rapidement étiquetés comme caractériels, pervers, narcissiques, psychosomatiques. En fait, pour peu qu'on sache aller au-devant de leur souffrance, ils portent l'analyste aux limites de l'analysable, du représentable, du narrable. C'est sur ce terrain, où il faut sans cesse inventer pour comprendre, que nous conduit l'auteur, avec une exceptionnelle liberté de pensée et de style. [Résumé d'éditeur]
    asco33 Présentation
  • 12. Ajouter au panier
    Livre, 2000
    Joyce McDougall
    Paris : Presses universitaires de France, 128 p.
    Psychanalystes d'aujourd'hui ; 10
    bibliogr. p 66-69
    asco11 Présentation
  • 13. Ajouter au panier
    Article, 2001
    Sexualité, identité et créativité
    ADOLESCENCE Présentation, vol 19, n°37-1, p. 195-212
  • 14. Ajouter au panier
    Article, 1992
    Corps et langage : du langage du soma aux paroles de l'esprit
  • 15. Ajouter au panier
    Article, 1995
    Une anormalité certaine [entretien]
    NERVURE Présentation, vol 8, n°7, p. 23-30
  • 16. Ajouter au panier
    Article, 2001
    Interview de Joyce McDougall
    ADOLESCENCE Présentation, vol 19, n°37-1, p. 169-186
  • 17. Ajouter au panier
    Livre, 1986
    Corps et histoire : IVes rencontres psychanalytiques d'Aix-en-Provence 1985
    Paris : Belles Lettres, 256 p.
    Confluents psychanalytiques
    2-251-33434-3
    asco4 Présentation / asco8 Présentation / asco18 Présentation
  • 18. Ajouter au panier
    Article, 1998
    La solitude somatique
    TOPIQUE Présentation, n°64, p. 25-43
  • 19. Ajouter au panier
    Article, 2002 Accès gratuit ou payant selon éditeur
  • 20. Ajouter au panier
    Livre, 1991
    La boulimie
    Paris : Presses universitaires de France, 162 p.
    Monographies de la Revue française de psychanalyse
    Bibliogr. p.153-162
    2-13-043797-4
    asco8 Présentation / asco7 Présentation / asco9 Présentation / asco11 Présentation / asco33 Présentation / asco51 Présentation / asco60 Présentation / asco55 Présentation / asco62 Présentation
  • 21. Ajouter au panier
    Livre, 2001
    Dialogue avec Sammy
    Paris : Payot, 254 p.
    Science de l'homme
    SAMMY : Raconter, ce n'est pas drôle. Je veux voir. JOYCE McDOUGALL : Et qu'est-ce donc que tu veux voir ? SAMMY : Voir jusqu'aux genoux ne m'intéresse pas. Ce que je veux voir, c'est votre derrière. JOYCE McDOUGALL : Et qu'est-ce que tu imagines que tu verras ? SAMMY : Ecoutez Cela vous exciterait, non ?, de voir quelque chose que vous n'avez jamais vu auparavant ! Je n'ai jamais vu le derrière d'une psychanalyste. A travers le compte rendu des séances de la psychanalyse de Sammy, un jeune garçon psychotique, ce livre permet de mieux comprendre la genèse des troubles psychiques d'un enfant et montre dans quels fantasmes il peut être emprisonné. Il permet aussi d'imaginer ce que peut ressentir un bébé dans les bras de sa mère, les liens intimes qui se nouent et qui régiront et leurs rapports et la personnalité de l'enfant. Alors son dialogue, ses réactions, les troubles exprimés ou non, traduiront les tentatives d'élaboration d'un moi fragile, les efforts démesurés pour entrer en contact avec un monde angoissant et incompréhensible : celui des adultes. [Résumé d'éditeur]
    2-228-89468-0
    asco9 Présentation / asco23 Présentation / asco26 Présentation / asco62 Présentation
  • 22. Ajouter au panier
    Livre, 1992
    La boulimie
    Paris : Presses universitaires de France, 2°éd. mise à jour, 162 p.
    Monographies de la Revue française de psychanalyse
    Bibliogr. critiques de l'anorexie et de la boulimie p. 154-162. Entretien sur la boulimie avec Joyce McDougall p. 143
    2-13-044500-4
    asco23 Présentation / asco42 Présentation
  • 23. Ajouter au panier
    Livre, 2008
    L'artiste et le psychanalyste
    Paris : Presses universitaires de France, 157 p.
    Petite bibliothèque de psychanalyse
    Voilà bien des années que je me penche sur les origines mystérieuse de la création artistique à partir de l'influence qu'ont eue certaines œuvres sur soi même, à partir de l'analyse du processus créateur et celle des inhibitions de mes patients. Que l'on parle d'écriture, de peinture, de sculpture, de musique, de théâtres, de recherche scientifique ou de l'innovation en politique, en affaires ou en industrie, toutes activité créatrice comporte une dimension énigmatique qui échappe à notre compréhension. 'À quelles sources cet être étrange le créateur puise t il son inspiration ?' se demandait Freud. Sa réponse est qu'un écrivain se comporte comme un enfant qui joue, à savoir qu'il à crée son propre monde. [résumé d'auteur]
    978-2-13-057171-1
    asco20 Présentation / asco26 Présentation
  • 24. Ajouter au panier
    Livre, 1997
    Une mémoire pour deux : le virtuel des transferts
    Paris : Presses universitaires de France, 187 p.
    Le fait psychanalytique
    Les transferts, ces états psychiques particuliers, restent au centre des interrogations de l'analyse. Le travail analytique comparable au travail de montage du cinéaste repose autant sur l'enchaînement des mots et du langage parlé que sur l'assemblage des plans d'images portées par ceux-ci. Ces divers éléments mis en mémoire permettent le 'travail du négatif' et de l'analyse. Si l'analyste doit écouter avec une 'troisième oreille' il doit cependant aussi voir avec un regard du dedans, 'un troisième œil' pour saisir les images mentales portées par les mots du discours associatif. [Résumé d'éditeur]
    2-13-047831-x
    asco24 Présentation
  • 25. Ajouter au panier
    Livre, 1984
    Dialogue avec Sammy : contribution à l'étude de la psychose infantile
    Paris : Payot, 268 p.
    Science de l'homme
    Sammy : 'Raconter, ce n'est pas drôle. Je veux voir.' Joyce McDougall : 'Et qu'est-ce donc que tu veux voir ?' Sammy : 'Voir jusqu'aux genoux ne m'intéresse pas. Ce que je veux voir, c'est votre derrière.' Joyce McDougall : 'Et qu'est-ce que tu imagines que tu verras ?' Sammy : 'Ecoutez Cela vous exciterait, non ?, de voir quelque chose que vous n'avez jamais vu auparavant ! Je n'ai jamais vu le derrière d'une psychanalyste.' A travers le compte rendu des séances de la psychanalyse de Sammy, un jeune garçon psychotique, ce livre permet de mieux comprendre la genèse des troubles psychiques d'un enfant et montre dans quels fantasmes il peut être emprisonné. Il permet aussi d'imaginer ce que peut ressentir un bébé dans les bras de sa mère, les liens intimes qui se nouent et qui régiront et leurs rapports et la personnalité de l'enfant. Alors son dialogue, ses réactions, les troubles exprimés ou non, traduiront les tentatives d'élaboration d'un moi fragile, les efforts démesurés pour entrer en contact avec un monde angoissant et incompréhensible : celui des adultes. [Résumé d'éditeur]
    2-228-22280-1
    asco5 Présentation / asco7 Présentation / asco8 Présentation / asco18 Présentation / asco20 Présentation / asco24 Présentation / asco53 Présentation / asco55 Présentation / asco61 Présentation / asco71 Présentation
  • 26. Ajouter au panier
    Livre, 2005
    Le mystère des mères
    Paris : Desclée de Brouwer, 183 p.
    Voici un ouvrage qui apporte un nouvel éclairage sur le devenir-mère, donne un sens aux douleurs et aux difficultés de la maternité et nous transmet bon nombre d'idées inédites sur la féminité. Qu'est-ce qui resurgit plus ou moins violemment au moment de traverser cette 'expérience de passage' ? Quel est le corps-à-corps mère-fille en jeu, dont chacune doit se déprendre pour cesser d'être la fille de sa mère et devenir la mère de son enfant ? Pourquoi certaines stérilités sont-elles à respecter pour un temps comme garde-fous ? Suffit-il d'être enceinte pour que se déclenche une crise d'identité ? Comment les pères peuvent-ils accompagner la maternité de leur femme en y trouvant leur place ? Catherine Bergeret-Amselek nous fait partager le travail analytique qu'elle propose aux futures mères ou à toutes celles qui choisissent à leur insu de ne pas le devenir ou de cesser de l'être. [Résumé d'éditeur] 'Ce livre est celui d'une psychanalyste, très proche de l'éprouver intime de la femme et de la mère, très engagée et souvent polémique, qui n'hésite pas à mettre en cause l'approche médicale, sociologique et psychologique de la maternité, telle qu'elle est vécue aujourd'hui' [Joyce McDougall]
    2-220-05648-1
    asco24 Présentation / asco102 Présentation
  • 27. Ajouter au panier
    Livre, 1995
    Le cinquième fantasme : auto-engendrement et impulsion créatrice
    Paris : Presses universitaires de France, 235 p.
    Le fil rouge
    L'auto-engendrement est un cinquième fantasme originaire, virtuellement inclus dans la description que donne Freud du quatrième fantasme. Le sujet psychiquement non né tente de (se) créer, (se) différencier, d'adopter une forme, en détruisant les objets et les liens. Temps inaugural de la création artistique et scientifique, ce fantasme permet au sujet de se proclamer contre-créateur solitaire. L'élargissement théorique et l'outil clinique apportés s'appliquent à des pathologies fréquentes : états-limites et certaines problématiques perverses. Dans l'inconscient comme dans la culture où il agit puissamment, le cinquième fantasme déstabilise ou dissout l'ordre existant. Il n'obéit qu'à la seule loi des métamorphoses, où le créateur, génial ou non, sait ce que les autres ignorent : que la totalité et la partie se valent, que l'exception ou le fragment peuvent recréer des mondes. [Résumé d'éditeur]
    2-13-047078-5
    asco24 Présentation / asco51 Présentation / asco59 Présentation / asco66 Présentation
  • 28. Ajouter au panier
    Livre, 1987
    Le divan de Procuste : le poids des mots, le mal-entendu du sexe
    Paris : Denoël, 156 p.
    Espace analytique
    2-207-23411-8
    asco1 Présentation / asco7 Présentation / asco8 Présentation / asco11 Présentation / asco42 Présentation / asco44 Présentation / asco60 Présentation / asco64 Présentation / asco72 Présentation
  • 29. Ajouter au panier
    Article, 2004 Accès gratuit ou payant selon éditeur
    REVUE FRANCAISE DE PSYCHANALYSE Présentation, vol 68, n°2, p. 511-527
    Si, étymologiquement, l’addiction se réfère à un état d’esclavage, telle n’est pas la visée du sujet esclave de son objet : l’objet d’addiction est au contraire investi de qualités bénéfiques. L’économie addictive vise la décharge rapide de toute tension psychique, interne ou externe – angoisses névrotiques, angoisses psychotiques, angoisses de fragmentation ou état dépressif. Cette dépendance est donc l’illusion de retrouver le paradis perdu de d’enfance. [résumé d'éditeur]
  • 30. Ajouter au panier
    Livre, 2002
    Anorexie, addictions et fragilités narcissiques
    Paris : Presses universitaires de France, 186 p.
    Petite bibliothèque de psychanalyse
    Bibliogr.
    Toxicomanies, alcoolisme et autres dépendances... le même vocable d' "addicitions" les réunit aujourd'hui. Par son étymologie latine, l'addiction évoque l'esclave pour dette, l'esclave par le corps, le fait de donner son corps en gage d'une dette impayée. L'addiction est-elle une forme de la dette psychique ou engage-t-elle le corps tout entier, poussant le narcissisme jusqu'à l'extrême fragilité? Par leur parenté psychopathologique, les troubles des conduites alimentaires (notamment l'anorexie) montrent qu'il existe des "addictions sans drogue", sans prise de produits toxiques. L'anorexie ne met-elle pas en lumière l'addiction à un état qui implique le refus de toute incorporation matérielle?[résumé d'éditeur]
    2-13-051922-9
    asco31 Présentation / asco6 Présentation / asco7 Présentation / asco11 Présentation / asco33 Présentation / asco35 Présentation / asco36 Présentation / asco53 Présentation / asco55 Présentation / asco62 Présentation / asco99 Présentation
  • 31. Ajouter au panier
    Livre, 1980
    Les perversions : les chemins de traverse
    Paris : Robert Laffont / Tchou, 312 p.
    Les grandes découvertes de la psychanalyse
    Bibliogr.
    Ce livre aborde le sujet de la perversion. Il étudie les mécanismes psychiques spécifiques de perversion, les relations qu'il existe entre la toxicomanie, la délinquance et les perversions et la notion d'homosexualité en tant que perversion.
    2-7107-0219-3
    asco4 Présentation / asco5 Présentation / asco7 Présentation / asco8 Présentation / asco17 Présentation / asco18 Présentation / asco23 Présentation / asco26 Présentation / asco31 Présentation / asco39 Présentation / asco52 Présentation / asco55 Présentation / asco62 Présentation
  • 32. Ajouter au panier
    Livre, 1994
    Plaidoyer pour une certaine anormalité
    Paris : Gallimard, 222 p.
    Connaissance de l'inconscient
    A ceux, aujourd'hui nombreux, qui ne voient dans la psychanalyse que la forme moderne de l'effort pour 'normaliser' toute expression déviante. Ce livre apporte une double réponse. D'une part, il existe une 'suradaptation' à la réalité dont seule l'expérience analytique révèle la misère psychique sous-jacente. D'autre part, les 'déviations' les plus aberrantes témoignent. quand on parvient à en reconstruire le scénario inconscient, d'une créativité remarquable. S'il est rare d'entendre des psychanalystes plaider pour une certaine anormalité. C'est qu'il est rare aussi d'en rencontrer qui consentent à mettre en question, au-delà même de leur savoir et de leur méthode, leur identité d'analyste. Or c'est aux 'cas' qui ébranlent celle-ci que s'intéresse plus particulièrement Joyce McDougall : les patients qui, pour être différents du 'bon névrosé classique', sont trop rapidement étiquetés comme caractériels, pervers, narcissiques, psychosomatiques. En fait, pour peu qu'on sache aller au-devant de leur souffrance, ils portent l'analyste aux limites de l'analysable, du représentable, du narrable. C'est sur ce terrain, où il faut sans cesse inventer pour comprendre, que nous conduit l'auteur, avec une exceptionnelle liberté de pensée et de style. [Résumé d'éditeur]
    2-07-029944-9
    asco50 Présentation / asco55 Présentation
  • 33. Ajouter au panier
    Livre, 1978
    Plaidoyer pour certaine anormalité
    Paris : Gallimard, 222 p.
    Connaissance de l'inconscient
    Bibliogr.;Recueil de textes remaniés et extraits pour la plupart de diverses revues et publications, 1968-1976,
    A ceux, aujourd'hui nombreux, qui ne voient dans la psychanalyse que la forme moderne de l'effort pour 'normaliser' toute expression déviante. Ce livre apporte une double réponse. D'une part, il existe une 'suradaptation' à la réalité dont seule l'expérience analytique révèle la misère psychique sous-jacente. D'autre part, les 'déviations' les plus aberrantes témoignent. quand on parvient à en reconstruire le scénario inconscient, d'une créativité remarquable. S'il est rare d'entendre des psychanalystes plaider pour une certaine anormalité. C'est qu'il est rare aussi d'en rencontrer qui consentent à mettre en question, au-delà même de leur savoir et de leur méthode, leur identité d'analyste. Or c'est aux 'cas' qui ébranlent celle-ci que s'intéresse plus particulièrement Joyce McDougall : les patients qui, pour être différents du 'bon névrosé classique', sont trop rapidement étiquetés comme caractériels, pervers, narcissiques, psychosomatiques. En fait, pour peu qu'on sache aller au-devant de leur souffrance, ils portent l'analyste aux limites de l'analysable, du représentable, du narrable. C'est sur ce terrain, où il faut sans cesse inventer pour comprendre, que nous conduit l'auteur, avec une exceptionnelle liberté de pensée et de style. [Résumé d'éditeur]
    2-07-029944-9
    asco5 Présentation / asco17 Présentation / asco18 Présentation / asco21 Présentation / asco24 Présentation / asco41 Présentation / asco51 Présentation / asco57 Présentation / asco61 Présentation / asco62 Présentation / asco72 Présentation
  • 34. Ajouter au panier
    Livre, 2002
    Quelle guérison, quelle normalité ?
    Paris : Presses universitaires de France, 160 p.
    Monographies de psychanalyse
    En psychanalyse, l'idée de 'normalité' est une conquête récente puisqu'elle a dû progressivement se complexifier et s'affranchir de modèles idéologiques prégnants. Complexification qui est à mettre au crédit des 'progrès de la vie et de l'esprit'. Les apports originaux des auteurs, et notamment de psychosomaticiens, interrogent cette notion dans les différents champs de la pratique psychanalytique. L'espoir de guérison, en revanche, a toujours été omniprésent. La relecture des textes qui ont marqué, dans les deux décennies de l'après-guerre, l'histoire du mouvement psychanalytique en France, montre que le modèle médical prévalait dans la pensée de ces auteurs. A titre d'exemple Sacha Nacht, auquel se réfèrent certains auteurs de cette monographie, écrivait un ouvrage dont l'intitulé condensait le projet : Guérir avec Freud. Dans les échanges de cette époque, on retrouve de nombreuses traces de cette orientation. Ainsi, le titre de 'Docteur' était souvent accolé au patronyme des intervenants dans les colloques ou les congrès et l'on ne parlait pas alors de 'patient' mais de 'malade'. L'opposition entre Lacan et Nacht ne fut-elle pas conduite aussi, sur le terrain idéologique et théorique-clinique, autour de références au modèle médical ? Cet arrière-plan historique révèle peut-être la difficulté des psychanalystes à penser aujourd'hui leurs pratiques dans le champ d'une psychopathologie psychanalytique, champ que Freud avait pourtant délimité avec ce titre d'une incroyable audace : Psychopathologie de la vie quotidienne. [Résumé d'éditeur]
    2-13-053088-5
    asco24 Présentation
Réponses 1 à 34 sur 34 «1»
Accès privé  | Contact  | Présentation de SantéPsy  |  Mentions légales  | 2007- © ascodocpsy - Tous droits réservés